Accueil > Actualité Mode > Aurélie Bidermann : la papesse de l’accessoire

Aurélie Bidermann : la papesse de l’accessoire

Jeune créatrice, Aurélie Bidermann, la Parisienne, a su se faire un nom auprès des grandes maisons de joailleries, saison après saison. 

1p-aurelie-bidermann-jpg

Son parcours

Cette jeune parisienne, à la fois ambassadrice, commerciale et créatrice, incarne parfaitement la « sucess story » française.

La marque Aurélie Bidermann a fêté ses 12 ans en 2015, mais l’Histoire, celle qui s’écrit avec un grand H, a débuté au milieu des seventies. Élevée dans un milieu artistique avec deux parents collectionneurs, piqués d’Art Nouveau, de Symbolisme et d’Orientalisme, Aurélie Bidermann est une voyageuse, une amoureuse. En bref, une créatrice merveilleuse. Elle a en effet eu la chance de découvrir des pays tels que l’Inde, le Brésil, le Vénézuela, l’Afrique et le Japon. Ces principales sources d’inspirations sont diverses et variées : la nature, les voyages mais aussi bien l’architecture ou la photographie.

Selon Pierre Groppo, rédacteur chez Vogue « Ses bijoux semblent sortir d’une réserve indienne, d’une mercerie en bord de plage ou d’un livre pour enfants. En moins de dix ans, ses amulettes en nacre multicolores, ses bagues voyageuses, serties de pierres de couleurs, ses pérégrinations du Far West au Rajasthan, ses mix d’or, de tissu et de plumes ont fait fondre une bonne partie de l’ouest parisien. » Vogue Édition août 2012. La créatrice a d’ailleurs imaginé une collection capsule de bracelets pour Yam, la ligne de prêt-à-porter dédiée aux jeunes filles de Bonpoint. Cela fait d’ailleurs plusieurs années que la créatrice collabore avec Bonpoint pour habiller les poignets et le cou des petites filles chics et de leurs jolies mamans. Le bijou est donc synonyme de spontanéité, de douceur, de légèreté et de sensibilité de la jeune créatrice. 

Un savoir-faire français

C’est en s’entourant des meilleurs graveurs, doreurs, joailliers, sertisseurs, de renommée internationale, et en travaillant l’or, le vermeil et l’argent massif à la main dans le respect d’un artisanat patrimonial, qu’elle crée ses plus belles collections. 

C’est en 2004 qu’Aurélie Bidermann lance une première collection en collaboration avec le concept-store Colette. Le succès fut immédiat. Ainsi, elle décide très rapidement d’inaugurer d’autres points de vente : Barney à New-York, Thomas Fair à Miami, mais aussi Londres et tout naturellement Paris, avec une première boutique, Rue des Saints-Pères, au coeur de Saint-Germain-des-Prés. Elle compte parmi ses plus prestigieuses clientes, Beyoncé, Keira Knightley, Sofia Coppola, Kate Moss … 

En août 2015, Aurélie Bidermann décide de s’associer au crew Wool and the Gang, le spécialiste du tricot britannique, unissant leur créativité et leur savoir-faire pour cet hiver. Une collaboration qui s’annonce très prometteuse.

 

Unknown

 

 

 

  Photo instagram 

 

 

 

Vidéo : Jewelry Fall-Winter 2015/2016 presentation 

 


Notez cet article :
Aurélie Bidermann : la papesse de l’accessoire 4.00/5 - 6 votes




Partagez cet article :

Auteur : Planete Fashion


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Planete Fashion


+ de 150 000 membres

+ le kit mode offert


Vos critères de choix de lunettes de soleil ?